En pleine campagne, le tireur doit se déplacer tout au long d'un parcours de 2 à 4 kilomètres, comptant au minimum 14 pas de tir. A chaque cible, l'archer rencontre de nouvelles conditions et de nouvelles difficultés: végétation, obstacles naturels, éclairage changeant, angles de tir, déclivités obligent à s'adapter en permanence.

 Issue de la chasse à l'arc, cette discipline est aujourd'hui un sport à part entière, praticable par tous et toutes. Associant le tir à la petite randonnée, ce sport exige calme, concentration et maitrise de soi.

Nous avons dit: tir NATURE !

 Les cibles papier, toujours utilisées, sont néanmoins fortement concurrencées par celles en mousse haute densité, dites volumétriques ou encore 3D.
Leur réalisme permet de créer de véritables mises en scène.

 Pour obtenir des trajectoires tendues, indispensables en milieu naturel, les arcs utilisés sont relativement puissants: de 35 à 70 livres, ce qui nécessite un entrainement régulier  de l'archer.


 


En bas, un crocodile, attention aux arbres !