Il existe trois grandes catégories d'arcs utilisés en tir nature:


- l'arc droit:  (Long-bow ) en fait, c'est le descendant du long-bow anglais de la Guerre de Cent Ans. C'est certainement le plus beau: simple, sobre, léger... c'est l'arc des puristes.
Ses défauts: c'est le moins précis, le plus dur à armer, il à tendance à "ruer" lors de la décoche, etc.
Pour l'archer lambda, ce n'est pas l'arc des records, ni des scores fleuves (certains y arrivent !), mais quand on aime cet arc, il vous procure beaucoup de plaisirs.


- l'arc à système: (compound) des poulies ou des cames démultiplient la puissance et permettent de maintenir l'arc armé sans effort. La visée est donc grandement facilitée. Il confère à la flèche une très grande vitesse.
Les possibilités de réglages sont un autre avantage pour l'archer qui débute, l'arc évoluera avec lui et s'adaptera à ses progrès (force, allonge).
Popularisé par le cinéma (Rambo, Blade par exemple), on adore ou on déteste !
Ses défauts: il est lourd, bruyant et nécessite une trousse à outils à portée de mains !


- l'arc à double courbure: (recurve) cette forme particulière, inspirée des arcs turcs ou mongols, le rend rapide, nerveux, tout en restant souple à armer. Il a donc  les avantages des deux  arcs précédents.
Monobloc ou démontable, le choix est aujourd'hui très vaste, dans toutes les gammes de prix.


De gauche à droite: arc à système, arc droit, arc à double courbure

Pardon pour la piètre qualité des photos... !



 Même si cela reste encore marginal, il faut aussi noter l'utilisation par certains  d'arcs  historiques ou pré-historiques (catégorie "expérimentale"), bien souvent réalisés par leurs soins.


Les flèches:

 En bois pour les long-bow (obligatoire en concours), en aluminium, en carbone,  ou encore composites (carbone-alu), c'est le premier choix à faire. Il faudra déterminer ensuite la bonne taille en fonction de la rigidité nécessaire à la puissance de l'arc... bref, au début, on tâtonne un peu, on teste, on change, on re-change, on..., on... !  Et encore, je ne parle pas du choix des encoches, des pointes, des plumes (forme, taille, etc), de la méthode de collage, du marquage et de la décoration. Un livre entier ne suffirait pas pour faire le tour de la question et ce n'est certes pas le but de ce petit site
 L' archer débutant ne manquera pas de se faire aider par des tireurs confirmés pour limiter ses erreurs et les corriger.




Flèches bois